DINOTOXTRA

vendredi 15 mars 2013

Les grands et gros chiens meurent plus vite !


De manière générale, et c'est bien vérifié chez les mammifères, plus un animal est gros, plus il vit longtemps. Il y a des exceptions, comme pour toutes les règles. Nous sommes nous-mêmes une exception en ce moment (nous vivons trop longtemps selon des critères biologiques objectifs ; c'est louche...). Un rat a un tel taux métabolique, qu'il ne vit que quelques trop courtes années... Les oiseaux, par rapport aux mammifères, vivent, curieusement, bien plus longtemps (achetez un perroquet et il est possible qu'il vous enterre...), mais on retrouve bien cette corrélation entre taille et espérance de vie. 

Pour leur grand désespoir, les maîtres de grands et/ou gros chiens voient ces derniers rendre l'âme bien plus vite que les petites races. Cette corrélation entre la taille et la durée de vie chez les chiens a été maintes fois étudiée, mais on ne connaît pas bien la raison sous-jacente. Un grand danois ne vivra que 7 années alors que des caniches pourront vivre pratiquement le double. Les vétérinaires sont au fait de cette tendance et recommandent que les maîtres pensent aux vérifications gériatriques à partir de l'âge de 11 ans, tandis que les grands chiens ont droit à la même recommandation vers leur 7 ans... 
Est-ce que les grands chiens vieillissent plus vite ou commencent à vieillir plus tôt dans leur vie ? Est-ce que sinon, c'est juste que le risque de décès est plus grand de manière globale pour un grand chien ? 



On a voulu trouver la meilleure hypothèse. L'analyse comparative avec des graphes a permis de voir qu'effectivement, la première hypothèse semble la bonne : les grands chiens vieillissent plus vite. La corrélation est forte. Le rythme de vieillissement est bien plus grand chez les gros chiens. C'est un peu comme si l'on appuyait sur le bouton « avance rapide » à partir de l'âge adulte. 

C'est une première étape pour comprendre ensuite quelle peut être la raison biologique. Un indice, d'après d'autres études, serait que les petits chiens ont une plus faible concentration de l'hormone de croissance IGF-1 dans leur sang par rapport aux races de plus grande taille.  
Une idée pour tester cette hypothèse serait de prendre un petit chien et de lui soumettre de forts niveaux de cette hormone lorsqu'il est jeune, afin qu'il devienne un gros chien. Une fois adulte, on ferait alors machine arrière et redescendrait les niveaux de cette hormone. On verrait ensuite quelle est sa durée de vie. Cette expérience intéressante n'a encore jamais été réalisée. 

Elle pourrait donner un peu plus d'informations sur le rôle de cette hormone de croissance dans le processus de vieillissement. On pourrait agir sur ce levier pour nous faire vivre plus vieux. Chez les humains, la corrélation est plus difficile à faire, même si l'on a tendance à voir que les grands individus ont tendance à vieillir plus vite que les petits : il y a trop de facteurs environnementaux en jeu. 
   La toile            

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire