DINOTOXTRA

vendredi 15 mars 2013

Première expérience offshore réussie qui produit du gaz à partir de glace qui brûle

Comme vous le savez probablement, le Japon manque de ressources naturelles, en particulier pour tout ce qui touche à l'énergie. Cela fait pas mal de temps que ce pays croit en une source d'énergie alternative : l'hydrate de méthane. Il s'agit de molécules qui mélangent de l'eau et du méthane, sous une forme de glace. On surnomme cela « glace de méthane » ou « glace qui brûle » d'ailleurs. Structurellement, les molécules d'eau forment des sortes de cages autour du méthane. 

D'autres pays comme la Chine, les États-Unis ou le Canada cherchent également à exploiter cette ressource naturelle. Les sources offshore s'avèrent prometteuses, mais il y a aussi quelques soucis environnementaux, en raison de certaines instabilités du sous-sol. En tout cas, la première expérience offshore (réussie) qui produit du gaz à partir de l'hydrate de méthane vient d'avoir lieu. 



Les ingénieurs ont utilisé une méthode de dépressurisation qui convertit l'hydrate de méthane en gaz méthane. L'usage pratique de cette technologie pourrait intervenir d'ici 5 ans. Il s'agit bien entendu de ressources non renouvelables.
   La toile            

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire