DINOTOXTRA

mercredi 20 février 2013

Et si vous osiez le thé chinois aux excréments d'insectes ?




Et si vous osiez le thé chinois aux insectes ?


Les bienfaits des insectes mélangé à ceux du thé feraient des miracles selon une récente étude. Photo : PURESTOCK/SIPA
Des insectes dans nos assiettes c'est une chose... mais dans nos tasses ? Riche en protéines, bon marché, respectueuse de l'environnement, les bienfaits d'une alimentation à base de ces petites bestioles sont de plus en plus souvent évoqués. La médecine chinoise vante même depuis des années les vertus du "thé d'insectes" sauf que jusqu'ici, aucune étude scientifique n'avait vérifié ces croyances.

C'est maintenant chose faite, comme l'explique la revue Food Research International. Selon LeFigro.fr, six chercheurs chinois y affirment, après analyses, que le thé d'insectes aurait presque le même goût et les mêmes propriétés antioxydantes que le thé normal. Et pour cause : cette boisson se compose essentiellement d'excréments de larves de mites qui se nourrissent elles-même de feuilles de thé. Miam.

De 40 à 400 euros le kilo
Outre une concentration élevée en zinc, en magnésium et en calcium, les chercheurs y ont également détecté une trace importante de polyphénols. Or, cette molécule suscite l'intérêt de l'industrie pharmaceutique pour ses effets bénéfiques en ce qui concerne la prévention et le traitement du cancer, des maladies inflammatoires ou encore cardiovasculaires.
Ils ont par ailleurs démontré que l'ensemble des propriétés antioxydantes de ce thé avait une action positive sur le taux de sucre, de cholestérol et sur la flore intestinale de certains animaux. Seul hic : sa fabrication demande pas moins de dix kilos de thé pour obtenir un kilo de ces déjections séchées.

Les amateurs se font donc encore peu nombreux étant donné son prix qui peut aller de 40 à 400 euros par kilo. D'autant que les chercheurs soulignent que leur étude nécessite plus de précision, la littérature scientifique sur ce "trésor de la culture chinoise" étant encore trop peu fournie. Pour eux, il est donc clair que le chemin est encore long pour en faire une boisson populaire, aussi bien en Chine qu'en Occident. 

Source

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire