DINOTOXTRA

samedi 15 décembre 2012

Pourquoi le monde ne sombre pas dans la guerre?

Rejoignez la communauté SCIencextrA


La dissuasion nucléaire ne peut pas prévenir à 100 % l’apparition d’une guerre. Mais elle préserve le monde de la guerre entre les grandes puissances. Ce facteur, va-t-il perdurer ? Aujourd’hui, l’efficacité de la dissuasion nucléaire est souvent mise en doute.


Le facteur clé de ladissuasion nucléaire n’est pas dans la munition superpuissante, mais dans la présence des forces de frappe nucléaires : il est impossible de riposter au lancement massif des fusées balistiques.
Le facteur de frappe principal de l’explosion nucléaire n’est pas dans la radiation qui contamine le terrain, mais dans l’effet de souffle qui détruit tout à son passage. D’autant plus que les charges nucléaires actuelles sont beaucoup plus puissantes que celles qui ont détruit Hiroshima ou Nagasaki en 1945.
Et il ne faut pas oublier le caractère « momentané » du recours à l’arme nucléaire : l’adversaire n’a pas de temps de s’y préparer. Au cours de la guerre froide les USA pensaient que pour vaincre l’URSS il suffit d’utiliser 300 munitions de première génération, mais les activités de l’aviation de chasse soviétique pendant la guerre de Corée ont fait renoncer à ces plans qui prévoyaient les frappes effectuées par les bombardiers. Et au moment où les USA se sont dotés des missiles aux ogives nucléaires, ces mêmes missiles ont apparu en Union Soviétique. Ainsi, l’impossibilité da gagner une guerre nucléaire a servi de base à la coexistence ultérieure entre les USA et l’URSS.
Et cette situation existe jusqu’aujourd’hui. La dissuasion nucléaire est la meilleure garantie de la paix entre les grandes puissances, mais les pousse à se protéger des frappes nucléaires, ce qui aurait un effet psychologique. Souvent, la surévaluation de ses propres capacités poussait à l’avanturisme. A notre époque nucléaire cette politique pourrait engendrer la situation quand il n’y aura plus personne pour juger les coupables.
Pour le moment, hélas, le facteur nucléaire domine. Mais il faut espérer qu’un jour l’humanité réalisera que la paix est possible, même en se débarassant de la menace de l’autodestruction.
la Voix de la Russie          

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire