DINOTOXTRA

dimanche 3 mars 2013

Le sexe après un accouchement.


L’arrivée d‘un bébé chez un jeune couple transforme la relation. Le joyeux binôme devient une famille souvent centrée sur le nouvel arrivant, jusque-là rien n‘est vraiment étonnant. Après l’accouchement, les relations sexuelles chez les nouveaux parents sont mises entre parenthèses. 

Les raisons de cette pause peuvent être multiples, mais elles sont essentiellement liées à la fatigue et à l’état physique des parents, évidemment plus particulièrement de la maman. On ne vous l’a peut-être jamais dit, mais une femme ne ressort pas indemne du marathon que représente un accouchement. Ceci ajouté aux nouvelles charges que représente le bébé, madame n‘est pas toujours disposée à reprendre immédiatement les galipettes sexuelles qui ont fait les joies du jeune couple, quelques mois plus tôt. Mais alors quand reprennent les activités sexuelles ? On ne saurait donner des conseils, par contre une étude récente faite en Australie détaille la reprise de l‘activité sexuelle constatée dans la population réelle. 

L'étude a utilisé des données statistiques collectées auprès de 1507 femmes qui étaient mères pour la première fois. Un questionnaire leur avait été adressé à 4 moments clés : au tout début de leur grossesse puis 3, 6 et 12 mois après leur accouchement. Les questions tournaient autour de la sociologie des femmes, des méthodes d’accouchement, des conditions de cet événement et de la reprise des activités sexuelles « complètes », entendez par là une relation sexuelle vaginale. 


Les résultats montrent qu’il faut attendre 6 mois que la presque totalité des femmes (94%) ait repris une activité sexuelle complète. Ce taux monte graduellement à partir de la sixième semaine après l’accouchement. À 6 semaines, le taux est tout de même de 41%. À 12 semaines, il monte à 72%. 

Mais les statistiques montrent une belle disparité suivant les conditions de l’accouchement et donc de l’état de santé de la maman. Ainsi, les femmes qui ont eu un accouchement simple laissant intact leur périnée, n’ont aucune intervention et sont donc plus promptes à reprendre les activités sexuelles. Pour référence, chez ces femmes chanceuses, le taux de reprise est à 60% au bout de 6 semaines. Les femmes qui ont subi une césarienne sont à 45% de reprise au bout de 6 semaines. Les femmes qui ont dû avoir une épisiotomie sont à 32%, tout comme les femmes dont l’accouchement a nécessité l’utilisation des forceps. Chacun des cas est donc différent, les femmes qui n’ont eu aucune intervention, qui ont accouché par voie naturelle et ont leur périnée intact ne représentent que 10% des femmes qui ont leur premier enfant. 

D’autre part, on constate que la reprise est plus rapide chez les femmes les plus jeunes. Les 18-24 ans sont à 63% à 6 semaines contre 40% chez les 30-34 ans. 

Cette étude a le mérite de poser des bases pour les jeunes parents. Il ne doit pas y avoir de mythes. Oui, les relations sexuelles après un accouchement ne sont pas si évidentes. Oui, un premier enfant vient changer les choses. Avec un peu de patience, de l’écoute, voire l’avis du médecin, la femme et l’homme peuvent se rassurer et repartir dans la joie et le plaisir vers de nouvelles aventures nocturnes.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire