DINOTOXTRA

mardi 19 février 2013

Quel est l'organisme le plus abondant sur Terre ?



Quel est l'organisme le plus abondant sur Terre ?

Il s'agirait tout bonnement d'un virus … si l'on accepte qu'il soit « vivant » bien entendu. En effet, c'est un vieux débat chez les biologistes puisque, par définition, un virus ne peut pas se reproduire sans parasiter une cellule ; il ne peut donc vivre seul comme un grand. Cela montre au passage que la frontière entre l' « animé » et l' « inanimé » est très ténue...

La question de savoir quel est l'organisme vivant le plus commun numériquement sur Terre est très ancienne. Il y a peu, un biologiste vous aurait répondu qu'il s'agit de Pelagibacter ubique, issue d'un groupe de bactéries nommé SAR11, et que ce groupe est un véritable succès évolutif puisqu'il constituerait environ un tiers de tous les organismes unicellulaires dans l'océan !

Le souci est que ce biologiste sait aussi que contrairement à toute créature cellulaire ou presque, on n'avait pas encore trouvé de virus qui lui empoisonne la vie, à cette bactérie SAR11, en tant que parasite. Eh oui, les parasites sont partout et plus nombreux que les parasités ! On pouvait alors penser qu'il existe probablement une espèce de parasite qui correspond à SAR11 ou alors que, cas rare, cette bactérie doive son succès au fait de ne pas avoir de parasite. Des chercheurs viennent justement de le trouver.




Chercher un virus particulier dans l'océan revient à chercher une aiguille dans une botte de foin, et encore, cette dernière tâche serait bien plus facile... On peut évidemment obtenir les séquences ADN de ces virus, mais il n'est pas possible de trouver l'hôte correspondant immédiatement.

Les chercheurs ont donc employé la recette qu'utilise l'homéopathie. Ils ont dilué à l'extrême de l'eau de mer afin de n'avoir dans un volume donné, au bout du compte, qu'un ou deux virus en probabilité. (La différence avec l'approche homéopathique est que cette dernière irait encore plus loin ; il ne resterait aucun composé vivant ou chimique après avoir tant et tant dilué.)

Le fait est que ces pauvres virus isolés sont capables de se multiplier s'ils trouvent leur hôte. On a donc mélangé ce liquide dilué à de l'eau contenant seulement des bactéries. On attendit ensuite 60 heures pour que la multiplication se fasse.

On a trouvé au bout du compte 4 virus qui sont des parasites de cette bactérie. On a alors comparé cela avec les bases de données d'ADN des mers dans le monde pour connaître l'abondance. Le virus le plus abondant est nommé HTVC010P. C'est donc a priori l'être vivant (si on prend le virus comme vivant, encore une fois) le plus abondant. Il est peu probable en effet que ce virus ait lui-même un parasite...

La toile     

Références: Yanlin Zhao, Ben Temperton, J. Cameron Thrash, Michael S. Schwalbach, Kevin L. Vergin, Zachary C. Landry, Mark Ellisman, Tom Deerinck, Matthew B. Sullivan, Stephen J. Giovannoni Abundant SAR11 viruses in the ocean. Nature (2013) doi:10.1038/nature11921

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire